La médiation familiale dans les îles du Nord

Juge Florent SZEWCZYK

Regard de Monsieur Florent SZEWCZYK, Vice-président du tribunal d’instance de Saint-Martin en charge des affaires familiales à Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

C’est un jeune magistrat sceptique qui avait pris ses premières fonctions de Juge aux Affaires Familiales dans l’est de la France en septembre 2002 qui a ordonné sa première médiation familiale. Il faut l’avouer plus pour gagner du temps que trouver une solution.

Avec le temps et le recul, la loi du 4 mars 2002 permettant d’enjoindre aux parents de rencontrer un médiateur est un bon texte. En effet, la médiation familiale est le seul outil dont disposent les juges pour travailler avec les parents, pour les responsabiliser et leur rendre au-delà de leur conflit le rôle de parents responsables.
La médiation familiale, ça marche.

Arrivé à Saint-Martin le 2 janvier 2011, je ne m’attendais pas à gérer un service de Juge aux Affaires Familiales. Le destin en a voulu autrement. Mais, il a mis à ma disposition l’Association de Médiation et d’Accompagnement Familial. Quelle aventure!

Les îles du Nord souffrent d’un cruel manque d’accès aux droits et les intervenants de Guadeloupe sont à plus de 250 km. Mais, une fois de plus ça fonctionne. Il ne faut pas rêver on bricole encore mais ça progresse. Aujourd’hui, il faut garder le cap.

L’AMAF se doit de surmonter la tempête dans l’intérêt des familles et des enfants des îles du Nord. L’embarcation est stable, gardez le cap!

Laisser un commentaire